NOTRE DEVISE

CE N'EST PAS PARCE QU'ON VOIT PAS LES ETOILES, QU'ON N'EN A PAS PLEIN LES YEUX.

Tous les membres dirigeants de l’association sont bénévoles.
Nous n’avons pas de locaux atitrés, tous ne rendes-vous se
font dans les maisons de quartiers de ROSENDAEL CENTRE.



jeudi 7 juillet 2011

Secrétaire officiel

Notre secrétaire François DELAUTRE a été enregistré aujourd'hui en sous-préfecture de Dunkerque.
François fait parti de l'aventure depuis un mois, il a participé à notre première animation avec talant, très prévenant et pédagogue. Nous sommes fiers de l'accueillir officiellement.

A ce jour, le conseil d'administration se compose de trois personnes :

  • Laurence CREUZE présidente
  • Frédéric CREUZE Trésorier
  • François DELAUTRE secrétaire

Nous sommes heureux de compter parmi nous 12 membres actifs ou bienfaiteurs.

J'en profite pour vous rappeler que la cotisation annuelle est fixée à cinq euros et que nous espérons vivement accueillir de nouveaux membres, car plus il y aura de membres, plus il y aura d'animations au services des malvoyants.

lundi 4 juillet 2011

1ère animation en entreprise

Nous remercions infiniment la société Capdune pour son accueil et son soutien lors de notre première action. Merci pour cette formidable organisation et les moyens mis à notre disposition.

Nous avons proposé des ateliers de mise en situation de handicap visuel.
Grâce à des lunettes de simulation, nous avons mis les participants en situation de basse vision (1 et 3/10ème) puis, en situation de rétinite pigmentaire. Nous avons également simulé la cécité complète.
Les ateliers proposés étaient volontairement ludiques pour ne pas traumatiser les gens, le but étant juste d'agiter les consciences pour amener à la réflexion sur le handicap visuel et amener les participants à mieux comprendre leurs collègues malvoyants et de les amener à une collaboration harmonieuse.
Chaque participant a reçu un livret de conseils et a répondu à un questionnaire non nominatif pour recueillir leurs impressions à chaud.

Avec les lunettes de simulation de rétinite pigmentaire, certains participants avaient des difficultés à évaluer les distances, à lire un texte avec peu de contraste et une personne a dit se sentir enfermée.
Avec les lunettes simulant la basse vision, les participants étaient généralement très frustrés ou énervé de ne pas pouvoir lire. (à la fin des exercices les gens pouvaient lire sans les lunettes de simulation et constater la différence).
La réflexion qui revenait 9 X / 10 avec ces lunettes de simulation était :"pfff je ne vois rien."

Avec les yeux bandés, les participants étaient désorientés et avaient la sensation de perdre l'équilibre.
Une personne a dit :" je connais les lieux et pourtant je ne sais plus où je suis." une autre a dit :" puré, quand tu ne vois pas, ça a intérêt d'être bien rangé chez toi" Cette dernière a compris à ce moment là l'importance de toujours remettre les choses à leur place et de ne pas boulverser l'environnement de la personne malvoyante sans l'en avertir.
Beaucoup de personnes ont compris pourquoi une personne malvoyante peu voir certaines choses et pas d'autres.

A la fin des ateliers beaucoup de personnes ont été étonnées de l'effort de concentration à fournir et se sont dit que cela doit être fatiguant à la fin de la journée.
Tous les participants ont été très réceptif et heureux de vivre l'expérience car plusieurs m'ont dit :" on a beau essayer de comprendre, il faut vraiment le vivre pour se rendre compte"
Je reste volontairement vague sur la nature des ateliers pour ne pas gâcher l'effet de surprise des prochaines actions.

Nous avons réussi à susciter la réflexion et des réactions positives de compréhension et de vision des choses.
Le bilan de cette première est donc très positif.